Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted in Technologie | 0 comments

Devenir CIL ou DPO : comment se décider ?

Devenir CIL ou DPO : comment se décider ?

Depuis quelques années, la sécurité informatique est au cœur des activités de nombreuses entreprises. Face à cet engouement pour les dernières technologies, les autorités publiques exigent en effet que le patrimoine numérique de chacun soit protégé. Afin de se conformer à la loi informatique et libertés ou encore au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), toutes les entités concernées doivent désormais recruter un CIL ou un DPO.

La différence entre un CIL et un DPO

La loi informatique et libertés précise les attributions du CIL. Il s’agit d’un agent reconnu par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL). Comme son titre le désigne, ce professionnel joue le rôle d’intermédiaire entre la CNIL et l’établissement concerné. Cet expert se charge de la mise en conformité des « workflows » et informe les responsables sur les directives de la CNIL. Il exerce également une veille législative pour ne pas manquer les dernières mises en conformité demandées.

Le DPO également appelé délégué à la protection des données est dernièrement très sollicité en vue d’appliquer les dispositions du RGPD. Ce règlement européen oblige les sociétés à recruter un DPO pour garantir la sécurité des données personnelles.

Puisque les attributions du DPO sont plus étendues que celles du CIL, embaucher un Data Protection Officer sera plus intéressant pour les chefs d’entreprises. Pour ceux qui sont à la recherche d’un emploi, il s’agit d’un poste  assez  bien rémunéré. L’employé touchera un  salaire  mensuel brut de 2 500 à 4 000 euros.

Comment devenir CIL ou DPO ?

Exercer le métier de CIL ou de DPO requiert le suivi d’une formation adaptée. Pour ce faire, les intéressés  peuvent  s’adresser à différents instituts. Certaines universités prestigieuses proposent des cursus spécifiques qui permettent d’obtenir un Master en management et protection des données à caractère personnel. Néanmoins, les employeurs constatent que les diplômés des grandes écoles manquent de connaissance pratique en matière d’administration des « workflows ». Voilà pourquoi,  la plupart des chefs d’entreprises ne font confiance qu’aux personnes qui ont suivi une formation DPO au sein d’une agence spécialisée en sécurité informatique. Ces spécialistes sont tout de suite opérationnels. En effet, les cours sont dispensés par des DPO professionnels. Ils organisent souvent  des simulations pour que les étudiants puissent prendre les bonnes décisions en situation réelle. Pour ceux qui désirent devenir des délégués à la protection des données, il est donc préférable de consulter des sociétés qui proposent ce genre d’apprentissages. Les frais de scolarité sont d’ailleurs à la portée de tout le monde.

 

Articles Similaires à Lire

Laisser un commentaire