Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted in Investissement & particulier | 0 comments

Comment et où investir ? Meilleurs placements 2017

Comment et où investir ? Meilleurs placements 2017


Où placer son argent pour investir en 2017 ? Placements immobiliers, SCPI, investir en bourse, plans épargne, placements alternatifs dans l’or ou le diamant… Beaucoup de possibilités mais pour qui et comment ?

Se lancer dans le boursicotage est moins compliqué et moins risqué qu’on ne le pense souvent. Pourtant, quelques points importants sont à bien considérer auparavant.

Où investir ? Est-ce une bonne solution d’investir en bourse ?

Quand faut-il investir en Bourse ? En règle générale, il est préférable d’acheter lorsque les cours sont bas. Cependant, il faut alors avoir les nerfs solides pur affronter la tendance dominante.

Le fondateur de la société de gestion américaine, John Templeton, estimait que le meilleur moment pour investir était celui où on possédait de l’argent. Logique imparable !

De toute façon, la Bourse a de grandes chances de gagner, ou de perdre, 10 % dans les mois qui suivent l’investissement. La meilleure solution consiste à réaliser des versements réguliers pour échelonner ses investissements et amoindrir les risques.

Actions ou fonds | Quels sont les taux de rendements ?

La Bourse fut longtemps réservée à un milieu d’initiés mais elle s’est largement démocratisée depuis les années soixante. La naissance des sociétés d’investissement à capital variable (SICAV), la privatisation survenue dans les années quatre-vingt et, depuis les années 2000, l’apparition des courtiers en ligne, ont favorisé ce phénomène.

Graphique au crayonLes courtiers en ligne permettent aux investisseurs d’acheter eux-mêmes leurs actions en Bourse. Les frais de chaque transaction oscillent entre 3 et 10 euros. La constitution d’un portefeuille donne lieu au versement de revenus réguliers puisque les grandes sociétés reversent une partie de leurs bénéfices (les dividendes) à leurs actionnaires chaque trimestre ou année.

Des placements alternatifs ?

D’autre part, les SICAV et les fonds communs de placement (FCP) permettent d’acquérir une modeste partie d’un portefeuille important qui sera gérée par un professionnel. Il en existe une multitude qui permettent d’accéder à des placements plus pointus (actions européennes ou étrangères, trackers…) pour les traders plus difficiles.

Dans quoi investir ? Choix de la formule

Selon l’enveloppe choisie, la fiscalité est différente. Pour un compte titres classiques, les plus-values et les revenus des actions sont soumis à des prélèvements sociaux de 15,5 %, et à l’impôt sur le revenu. Il existe, cependant, de multiples allégements : plus-values, en partie exonérées, suivant la durée de la détention, ristourne de 40 % et déductions de la CSG dans la limite de 5,1 % des dividendes.

Quant au plan épargne en actions (PEA), sa fiscalité est moins sévère. Pour un plan qui a plus de cinq ans : exonération d’impôt sur le revenu de la plus-value ; il ne reste que les prélèvements sociaux à devoir.

Documents et sites source :

Laisser un commentaire