Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted in Vie pratique | 0 comments

Crédit immobilier : faut-il souscrire à une assurance chômage ?

Crédit immobilier : faut-il souscrire à une assurance chômage ?

Bien qu’étant facultative, l’assurance chômage est souvent proposée lors de la souscription à une assurance chômage. C’est une forme d’assurance qui est proposée pour couvrir et sécuriser l’emprunt immobilier. Cependant, elle présente des conditions très variables de mises en jeu en fonction des contrats. Voici ce qu’il faut savoir sur l’assurance chômage pour crédit immobilier.

Une assurance chômage réservée aux salariés

Pour choisir une assurance prêt immobilier, le niveau de couverture est un élément incontournable. En effet, si le risque de décès ou de perte totale d’autonomie est couvert dans la plupart des cas, la garantie perte emploi reste, quant à elle, facultative. Toutefois, cette dernière sera proposée systématiquement au sein de l’organisme de crédit dans le cadre d’un prêt immobilier. La garantie perte emploi est aussi appelée assurance chômage et permet une prise en charge des échéances en cas de perte d’emploi. Cependant, il faut dire que ce type de garantie est réservé à certains emprunteurs, car les conditions de sa mise en jeu sont assez limitées. En effet, il faut que l’emprunteur dispose d’un contrat en CDI et surtout attester d’une relative ancienneté dans l’entreprise (entre 6 et 12 mois). De plus, toute perte d’emploi doit être couverte par le droit aux allocations chômage.

Les limites de l’assurance chômage pour un crédit immobilier

Dans un contexte économique assez incertain, le fait de souscrire à une garantie perte emploi est un choix très prudent, surtout pour un crédit qui va vous endetter sur de longues années. Dès lors, il est préférable de demander les conseils d’un courtier prêt immobilier Aix en Provence avant de s’engager. En effet, il s’agit d’une garantie qui souffre de plusieurs limites qui restreignent un peu sa mise en œuvre. Par exemple, elle prend fin entre 60 et 65 ans. De plus, le délai de carence est compris entre 6 et 12 mois et court à partir de la signature du contrat. S’y ajoute un délai de franchise qui va intervenir à compter du début de l’indemnisation par Pole Emploi ou de la date de licenciement.

La garantie perte emploi : combien cela vous coûte ?

La garantie perte emploi vous coûte entre 0.10 et 0.70% du capital emprunté. Ce montant est compris entre 3000 et 21.000 euros pour un emprunt de 150.000 euros sur 5 ans. De plus, il faut dire que ce coût doit être ajouté à celui de la garantie décès ou perte totale de la mobilité. À noter que plus la garantie perte emploi est élevé, plus les mensualités et leur durée sont réduites.

Laisser un commentaire