Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted in Vie pratique | 0 comments

Pollution en ville : comment y faire face ?

Pollution en ville : comment y faire face ?

En Europe, et dans certains autres continents, la pollution dans les grandes villes reste au cœur des préoccupations. En effet, ceci a un impact sur la santé humaine, la société et l’écologie. La pollution de l’environnement est essentiellement due aux différents polluants émis par les voitures. Quelles sont les mesures prises par les États pour y faire face ?

Le point sur l’évolution de la qualité d’air

Les concentrations de plusieurs polluants dans l’atmosphère caractérisent la qualité de l’air que la population respire, vous retrouverez un peu plus d’informations sur ce site : sciences-paysages.fr. Présents en microgramme par mètre cube d’air, ils sont quatre à être particulièrement suivis de près :

  • le dioxyde d’azote,
  • le dioxyde de soufre,
  • les particules de diamètre inférieur à 10 µm,
  • et l’ozone.

Selon les études, le taux de ces quatre polluants dépasse chaque année la norme européenne de la qualité d’air requise pour la protection de la santé de la population. Un rapport récent du Health Effects Institute révèle que plus de 90 % de la population mondiale respire un air pollué. En France, suite à des suivis minutieux, il y a quand même eu constatation de la baisse de la pollution de l’air. Les émissions de dioxyde de soufre ont fortement baissé ces dernières années. Les concentrations de dioxyde d’azote dans l’air ont également diminué, mais dans une proportion plus faible.

Les mesures prises pour limiter la pollution en ville

De Paris à Oxford, en passant par Copenhague ou Londres, des mesures sont mises en place pour lutter contre la pollution et rétablir une bonne qualité de l’air.

Comme la plupart des autres grandes villes de l’Europe, Paris a pour objectif de devenir une ville neutre en carbone. Dans le cadre du plan climat 2020-2050, il est prévu qu’en 2024, l’utilisation des véhicules diesel prendra fin. Et à partir de 2030, les voitures essence ne pourront plus circuler dans les rues de la capitale.

À Copenhague, la neutralité carbone devra être atteinte en 2025 et les vélos prendront 50 % de place dans la circulation. Des autoroutes pour vélos ont même déjà été construites. Afin de réduire la pollution de l’air, la ville réduit également le stationnement automobile en supprimant des places de parking. Cette mesure vise à décourager l’usage de la voiture.

Quant à Oxford, c’est la première ville britannique qui interdit la circulation des véhicules non électrique. D’ici 2020, six de leurs rues seront fermées aux véhicules thermiques incluant les transports communs et les taxis. Un dispositif qui s’étendra petit à petit dans tout le centre-ville et à tous les véhicules jusqu’en 2035.

Londres, lui, joue sur des péages onéreux pour tous les véhicules polluants. Les voitures diesel seront interdites à la circulation d’ici 2040.

Articles Similaires à Lire

Laisser un commentaire