Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted in Orientation professionnel | 0 comments

Devenir chauffeur routier au Canada comment cela se passe ?

Devenir chauffeur routier au Canada comment cela se passe ?

Depuis quelques années, le Canada fait face à une pénurie sans précédent de chauffeurs routiers pour les longues distances. Les entreprises de transport du pays se tournent ainsi vers la France pour trouver leurs futurs camionneurs.Ainsi peut-être vous êtes vous déjà demandé comment cela se passe pour devenir chauffeur routier au Canada ? On va expliquer les différentes démarches à effectuer pour aller au bout de votre rêve et brûler l’asphalte dans un des trucks américain rutilants.

Faire un voyage de reconnaissance

On ne part pas s’installer à l’étranger sur un coup de tête du jour au lendemain sans connaître sa destination. Premièrement cela relève de l’inconscience et deuxièmement, car ce n’est tout simplement pas possible de s’expatrier sans l’obtention d’un Visa.

La première étape pour devenir chauffeur routier au Canada est ainsi de partir faire un voyage de reconnaissance. Vous aurez ainsi l’occasion d’aller rencontrer en amont des entreprises de transport ou de logistique et entreprendre de faire du réseautage, peut être vous faudra-t-il acheter un camion là bas.

En tant que touriste, vous pourrez également vous faire une idée du Québec et des régions alentours, pour savoir si effectivement, vous êtes prêt à y vivre pendant quelques temps. Car ce n’est pas une fois installé sur place qu’il faudra avoir des regrets.

Obtenir un Visa est obligatoire

Pour vous installer au Canada il est obligatoire d’avoir un visa en règle. Selon votre profil, vous pouvez demander l’obtention d’un PVT (Programme Vacances Travail), d’un visa temporaire de travail ou d’une résidence permanente.

Le PVT est réservé aux personnes âgé entre 18 et 35 ans voulant faire une expérience de 2 ans au Québec ou au Canada avec la possibilité d’y travailler. Vous n’avez pas besoin de trouver un emploi avant de venir au Canada avec le PVT.

Le visa temporaire de travail, comme son nom l’indique, permet de travailler au Canada avec un titre de séjour temporaire. Il faut cependant avoir une promesse d’embauche d’un patron canadien pour y prétendre… d’où l’importance d’un voyage de reconnaissance !

Enfin, avec une demande de résidence permanente on parle ici d’immigration pour vous permettre de vous installer sur une longue durée. Les démarches pour décrocher le précieux sésame sont cependant très sélectives et peuvent être longues et fastidieuses.

Les permis de conduire

Au Québec on trouve plusieurs permis répartis en “Classe” et qui sont délivrés par le SAAQ. On compte plus d’une dizaine de permis avec pour ceux vous concernant : la Classe 1 pour l’ensemble des véhicules routiers et la Classe 5 pour les automobiles.

Il faut savoir que le permis français de chauffeur SPL (super poids lourd) n’est pas valable au Québec et il vous faudra obtenir suivre une formation cours de camion classe 1. Les camions Nord-Américains, possédant des boites de vitesses non synchronisées (“FULLER”) il vous faudra travailler sur cette spécificité.

Pour passer le permis de Classe 1, il est obligatoire de posséder un permis de Classe 5. Le permis de conduire français est cependant accepté auprès du SAAQ comme équivalent.

Dans certains cas, il faut également passer le permis d’apprentis, soit l’équivalent du code de la route dans nos contrées. Le permis d’apprentis est valable pendant 18 mois.

Enfin, pour pouvoir passer le permis sans la citoyenneté canadienne il est demandé un justificatif de séjour d’une période minimum de 6 mois.

Laisser un commentaire