Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted in Orientation professionnel | 0 comments

Devenir boucher, un métier qui a de l’avenir

Devenir boucher, un métier qui a de l’avenir

Les métiers de l’agroalimentaire continuent de faire partie de la vie quotidienne des Français. Présents sur l’ensemble du territoire, de nombreux artisans jouent un rôle essentiel en faveur du service de proximité. Entre tradition et innovation, les métiers de bouche perpétuent des savoir-faire ancestraux. Au travers de la multiplication des émissions et des télé-crochets qui lui sont dédiés, les métiers de bouche retrouvent aujourd’hui toutes leurs lettres de noblesse autant qu’ils deviennent de plus en plus attractifs. À l’image de la pâtisserie qui suscite l’intérêt sur la scène internationale. 

Le métier de boucher, lui connaît également un regain d’engouement. Situé entre l’élevage et la gastronomie, c’est un métier exigeant qui demande de la passion et de la motivation. Afin d’atteindre l’excellence, il convient donc de suivre une formation boucher.

Le métier de boucher : les débouchés

Accessible également par la voie de l’apprentissage – formation en alternance – devenir boucher, c’est perpétuer une véritable tradition dans l’artisanat alimentaire. De plus, ce métier garantit d’excellents taux d’insertion dans l’emploi. C’est également un nouveau métier d’avenir tant les employeurs – boucherie artisanale et grande distribution – sont désespérément à la recherche de professionnels qualifiés. La boucherie manque de bras et, est toujours un secteur porteur !

Les compétences à acquérir

Apprendre le métier de boucher est possible dès la troisième ou encore après le bac. Trois options s’offrent en effet à tous ceux qui souhaitent s’orienter professionnellement vers cette voie : le CAP Boucher, le BP Boucher ou le Bac Pro Boucherie Charcuterie Traiteur. Le métier est également accessible pour ceux et celles qui sont en reconversion professionnelle.

Le métier de boucher est un métier créatif où il convient de manger autant avec les yeux qu’avec la bouche. C’est également un métier qui demande de la précision, de toucher à tout. A l’issue de la formation, en tant que boucher, chacun saura maîtriser la transformation de la viande en gros et au détail, être en mesure de guider les choix et de conseiller les clients selon leurs envies, goûts et préférences, délivrer les conseils utiles pour révéler et sublimer au mieux le goût des viandes qu’il propose. Autant de domaines de compétences qui permettent de mener à bien son métier, avec amour.

Même si la starification du métier mais aussi de grands bouchers a permis au métier de boucher de connaître un retour en grâce, ce n’est plus un métier décrié ni dénigré. Bien au contraire ! Un come-back qui attire d’ailleurs de plus en plus la gent féminine.

Laisser un commentaire