Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted in Automobile | 0 comments

Et si l’État privatisait la délivrance des cartes grise en France ?

Et si l’État privatisait la délivrance des cartes grise en France ?

Que faire dès lors que le nombre de dossiers en attente vient d’approcher la barre des 400 000 demandes de renouvellement ou de création de cartes grise. La dématérialisation des demandes de cartes grises bien que se voulant bienfaisante n’auraient elle pas porté les résultats espérés ?

À l’origine il y a le PPNG : Le Plan Préfectures Nouvelle Génération

Le Plan Préfectures Nouvelle Génération est avant tout une démarche de simplification des procédures administrative, la demande et la délivrance des cartes grise faisait partie de ces services les plus problématique.

En effet il n’est pas loin l’époque où il fallait se rendre très tôt en préfecture pour espérer arriver à obtenir une bonne place dans la file d’attente et déposer son dossier.

Le PPNG prévoyait de mettre fin à ces attendre en dématérialisant la demande des cartes grise, la demande se limitant à un simple dépôt des pièces justificatives en préfecture sans besoin de rendez-vous après avoir prérempli les informations sur le service en ligne.

Mais voilà, le service en ligne mis en place par le Ministère de l’Intérieur n’était et peine à pouvoir répondre au besoin des usagers, à tels point que certain usager se retrouve bloquer sans capacite de profiter de leur véhicule, sans parler des bug de la carte grise. Une poignée d’entre eux à déjà attaqué justice l’état : et pour certain justifié, permettant des indemnisations allant jusqu’à 1 000 euros par plaignant

Le Plan Préfectures Nouvelle Génération ne joue pas pleinement son rôle, des solutions d’urgence son en cours de déploiement mais les lenteurs administratives reste réel.

Pourquoi, ne pas déléguer ce service aux professionnels de l’automobile et intermédiaires ?

La privatisation, certains y pensent, par le passé certaines privatisations ont fonctionné tout comme d’autres ont été un bourbier pour l’état et surtout pour les usagers. Mais que se passerait-il si un terreau propice était déjà disponible dans le secteur des cartes grises.

En effet il existe déjà un écosystème de la carte grise, un écosystème déjà présent à l’époque au il n’était pas aussi facile de faire faire une carte grise pour son véhicule. Les professionnels de l’automobile et ses autres secteurs proches.

Des sites web pour effectuer votre demande de carte grise en ligne existe depuis longtemps avant la mise en place de la téléprocédure. Cet acteur dispose déjà de l’expertise dans le domaine, pourquoi il ne pas officialiser et assermenter ses acteurs.

De même en première ligne, concessionnaire et garage automobiles facilite déjà à leur client la démarche de la télédéclaration. Il serait tout à fait possible de leur offrir la possibilité d’aller plus loin.

Mais attention, en augmentant le nombre d’intermédiaires, la possibilité de voir grandir la fraude à la carte grise n’est pas à sous-estimer. La création de document officiel demande une véritable expertise et encore plus demande une surveillance encore plus pointue, qui au final le sait-on déjà augmente la complexité de disposer d’un service de qualité. La privatisation n’est donc pas nécessairement la solution à un meilleur service pour l’état, il n’en reste que d’autres pistes peuvent être suivies, pensons aux nouvelles technologies permettant d’améliorer les moyens de production et de traitement des cartes grises françaises.

Articles Similaires à Lire

Laisser un commentaire